Test du simulateur de char Leclerc par Marc Laffineur !

Marc Laffineur, secrétaire d'état aux Anciens combattants et député du Maine-et-Loire s'est arrêté le 13 octobre à Saumur pour visiter les écoles militaires. Il s'est même frotté au dernier né des simulateurs de char Leclerc...

A premi√®re vue, l'exp√©rience peut para√ģtre ludique : install√© dans une cabine √©quip√©e (commandes et √©cran avec imagerie de synth√®se), Marc Laffineur a √©volu√© dans la ville de Bruma, pendant quelques minutes. Pour les "gamers", le logiciel utilis√© dans le simulateur s'inspire des jeux "Op√©ration Flash Point". Un simulateur, comme celui utilis√© par le secr√©taire d'√©tat, co√Ľte la bagatelle de 7 millions d'euros environ, soit l'√©quivalent d'un char Leclerc.

L'élite formée par les simulateurs

Les simulateurs, install√©s √† l'Ecole de Cavalerie, sont un outil d'entra√ģnement qui a fait ses preuves. Dans la cabine, "on apprend plus vite, en toute s√©curit√©", explique le Lieutenant-Colonel Bruno de Blois. Sans se substituer √† la pratique r√©elle, le simulateur permet un apprentissage du pilotage et des manoeuvres de combat. Un retour p√©dagogique est possible gr√Ęce aux cam√©ras embarqu√©es.
Marc Laffineur insiste sur la restructuration de l'armée, avec "des équipements performants. L' outil de formation a de beaux jours devant lui à Saumur", avec 32 millions d'euros investis dans les écoles militaires;

 

Source: Saumure Kiosque (Octobre 2011)